Jugetsudo | DemysTEAfication

20 juillet 2015

Jugetsudo

maison de thé jugetsudo paris 95 rue de la Seine

A Paris, au 95 de la rue de Seine, dans le sixième arrondissement, se tient la maison de thé Jugetsudo, création de la maison Maruyama Nori, fondée en 1854 à Tokyo dans le quartier de Nihonbashi. Cette maison, initialement spécialisée dans le commerce des algues, s'est ouverte au commerce du thé en 1980, date de création de la marque Jugetsudo.

maison de thé jugetsudo paris 95 rue de la Seine

Passé la porte d'entrée et la sonnette, qui déconcerte un peu et dont on se demande à quoi elle peut bien servir vu que l'on s'empresse de vous ouvrir, on rentre dans une forêt de bambou crée par l'architecte Kengo Kuma.

L'endroit est à la fois très moderne, avec des fils d'acier, des carreaux de céramique rappelant le béton, ..., et traditionnel, du fait de l'utilisation de matériaux comme le bois, de galets blancs dans la devanture et grâce à par la présence de bambou un peu partout.

maison de thé jugetsudo paris 95 rue de la Seine

Dans ce comptoir, on vend naturellement du thé au détail, mais on peut également y prendre, sur place ou à emporter, des pâtisseries à base de thé. Sur le comptoir se trouvent ainsi de multiples ustensiles ainsi qu'un Kama où chauffe l'eau utilisée pour les préparations sur place.

bouilloire japonaise en fonte jugetsudo paris

Mais on ne trouve pas que du thé et des pâtisseries chez Jugetsudo, et céramiques et autres objets liés au thé sont proposés à la vente. La maison de thé Jugetsudo propose ainsi des ustensiles pour un usage courant mais également des objets de prix réalisés par des maîtres artisans, comme un superbe Kama à 7500 € posé sans grande cérémonie dans la vitrine, et qui viennent peut être expliquer la sonnette de l'entrée, tant ce lieu se change soudain en magasin d'antiquités.

maison de thé jugetsudo paris 95 rue de la Seine maison de thé jugetsudo paris 95 rue de la Seine

2 commentaires:

jas de marmatel a dit…

A la maison des trois thés il y a également une sonnette, ce qui est justifié par le cût des objets... et du thé, c'est comme entrer chez un joaillier

Tsubo N. a dit…

En effet, pour la sonnette de la Maison des Trois Thés, j'en ai parlé ici il y a déjà quelque temps ... mais elle n'a pas vraiment la même signification, ni la même utilité, car on n'y trouve pas d'objets à plusieurs milliers d'euros à portée de main de la clientèle ...