Le lapin dans la lune | DemysTEAfication

2 août 2012

Le lapin dans la lune

Le lapin dans la lune

La pleine lune est là, et son lapin aussi. Quel lapin ? Eh bien le lapin dans la lune, le lapin messager des dieux. Non, je n’affabule pas, et non, n'ai pas abusé du sake ...

En fait, on trouve au moins deux lapins dans la lune, voici le premier :

lapin sur la lune

et voici le second :

ce n'est pas un lapin crétin

Le second renvoie à diverses légendes, dont une légende japonaise selon laquelle un lapin, un singe et un renard aident un vieil homme affamé en lui apportant de la nourriture. Le renard apporte le fruit de sa chasse, le singe apporte le fruit de sa cueillette, mais le lapin, ne sachant quoi apporter, se jette dans le feu pour offrir sa propre chair au vieil homme. Mais ce dernier révèle sa nature divine de roi des dieux et emmène le lapin avec lui sur la lune pour que tous puissent voir la grandeur d'âme du lapin. Cette légende s'inspire peut être d'un conte bouddhiste ou le vieil homme se révèle être Sakra ou Indra ( le roi des dieux) et où les trois animaux sont un lapin, un singe et un chacal. Là encore, la présence du lapin sur la lune est une récompense pour celui-ci, de même que les tâches qu'il accomplit pour aider les dieux.

Ainsi, selon d'anciennes croyances chinoises remontant aux Royaumes Combattants, le lapin serait aussi le compagnon de la déesse Chang'E. Il préparerait pour elle l’élixir d'immortalité.

Dès lors, on voit souvent représenté le lapin en train de piller des herbes pour préparer l'élixir d'immortalité. Il est aussi dit qu'il nettoye la lune à chaque cycle de pleine lune en frottant celle-ci avec une poignée de prêles ( ou de joncs ). Enfin, le lapin serait aussi le messager des dieux et aurait des dons de prédiction.

temple japonais

Ici, avec l'illustration ci-dessus et celle ci-dessous, c'est plus à la légende d'Okuninushi  que le lapin ou le lièvre est lié, du fait de sa représentation particulière. Selon la légende, Okuninushi avait 80 frères ou demi-frères et était le cadet de ces dieux. Les frères se rendirent tous à Inaba pour courtiser la princesse Yakami ou Yagami, Okuninushi portant les bagages ( raison pour laquelle il est représenté avec grand un sac ). Sur le chemin, les frères croisent un lapin écorché par des requins ( ou des crocodiles ou des serpents, suivant les versions ). Le lapin leur demande comment faire repousser la peau qu'il a perdu, mais comme les frères sont plutôt de nature cruelle, ils lui conseillent de se baigner dans la mer proche puis de se sècher au vent. Naturellement, cela ravive de plus belle la douleur. Arrive ensuite Okuninushi, ralenti car il porte les bagages. Le lapin lui pose la même question et Okuninushi, plus compatissant et généreux, lui suggère de se baigner dans l'eau douce du fleuve proche et de se couvrir ensuite de pollen de joncs ( ou de branches ou de feuilles de joncs suivant les versions ). Le lapin est de suite rétabli, retrouve sa fourrure blanche éclatante et annonce à Okuninushi qu'il sera celui qui épousera la princesse Yakami ou Yagami. On représente ainsi Okuninushi et le lapin avec des symboles auspicieux, Okuninushi avec un maillet de prospérité et le lapin avec un Gohei ( bâton décoré de deux Shide, bandes de papier plié ) de purification.

le lapin dans la lune

Ainsi, le lapin trouve une place de choix dans l'iconographie, peu en Chine mais beaucoup plus au Japon où on le retrouve comme un élément de décoration à part entière sur de nombreux supports, du Noren aux éléments de décor des sabres ( Kodogu )..

Kodogu

5 commentaires:

David a dit…

Super intéressant. Merci beaucoup.

Tsubo Nicolas a dit…

De rien, c'est la pleine lune, c'est le moment de jeter un coup d'oeil dessus !

Aude FRERE et Dominique CHARRIEZ a dit…

Bel article!
Merci

Tanta Meno a dit…

J'adore contempler la lune et j'ai la chance d'avoir une vue très dégagée pour le faire. Et bien désormais, je la regarderai d'un tout autre oeil ! Je suis contente de connaître enfin l'histoire du lapin qui figure sur un de mes bols à thé. C'est fascinant tout cela et je te remercie pour cet article (et celui sur la chauve-souris).

Tsubo Nicolas a dit…

De rien, merci pour vos commentaires ! Je me suis aussi longtemps posé des questions sur la présence d'un tel animal, mais sur des montures de sabre, l'animal étant fort peu guerrier dans l'imaginaire collectif ...