Y a pas que le thé dans la vie, y a le Sake aussi ! | DemysTEAfication

15 mai 2012

Y a pas que le thé dans la vie, y a le Sake aussi !

Eh oui, comme quoi, même sur un blog consacré au thé et à la céramique, il est possible de pasticher Francky Vincent ... mais çà s'arrêtera là ... J'avais déjà parlé ici des Guinomi, alors pourquoi cet article, me demanderez-vous ?

Hagi Yaki
Daruma, lui aussi, ne buvait pas que du thé ...

Eh bien pour coller dans ce blog un autre terme lié au Saké : le Tokkuri. Nouveau terme barbare ? Que nenni ... Il s'agit tout simplement d'une bouteille pour le service du Saké ... On peut y chauffer le Saké au bain-marie ou y verser le Saké chauffé directement, juste pour le service.

Ao-Hagi
Deux oeuvres de Yamane Seigan, toutes deux en Ao-Hagi, mais néanmoins différentes par leur glaçure en y regardant de près ... éternelle recherche et éternel mouvement des glaçures misent au point par Yamane Seigan ...

Alors quid de l'intérêt de l'objet ? Eh bien, c'est très simple, c'est encore ici, un support d'expression du génie japonais dans le domaine de la céramique ... tous les styles, toutes les régions du Japon s'y sont adonnés, sur tous supports, du grès à la porcelaine, car le Tokkuri connait de multiples formes, du simple récipient ouvert à la bouteille ouvragée et à l'esthétique recherchée.

céramique japonaise
Un Tokkuri très rugueux et très brut dans le style de Bizen

Mais cet article est encore, outre celui de mettre des photographies en nombre comme à mon habitude, l'occasion de parler plus avant d'une technique de décoration : la gravure sous couverte. L'idée est simple, le potier après avoir monté sa pièce, grave des motifs, géométriques ou non, sur le corps de la pièce.

Ao Hagi

Puis, le potier applique une ou plusieurs couvertes dans les rainures et sur l'ensemble du corps de la pièce, accentuant ou non la gravure réalisée.

Ao Hagi

Un éventuel jeu de superposition de couleurs d'engobe peut créer un effet de Sgraffito, accentuant ou atténuant le jeu des incisions par le contraste entre une couverte claire et une couverte foncée.

Ao-Hagi

Enfin, l'éternel jeu de coulures permet encore de créer de multiples effets décoratifs et de réinterpréter un peu plus, en les mélangeant, les techniques ancestrales ...

Il ne me reste plus maintenant qu'une chose à dire : Kanpai !

2 commentaires:

MARIE CLAUDE a dit…

Bonjour,
Je viens de passer un long moment sur votre blog, découvert au hasard de mes recherches sur le Net...
J'aime bien votre humour tendre (l'article sur le thé en sachets m'a rappelé tant de souvenirs !)et bien sûr vos photos magnifiques du Japon.
J'apprécie le thé, les céramiques et porcelaines japonaises, aussi je viendrais vous rendre visite souvent pour en apprendre un peu plus...

Henry Nicolas a dit…

Bonjour, pas de problème, vous êtes naturellement la bienvenue !