Thé et mobilier | DemysTEAfication

18 avril 2016

Thé et mobilier

kannon dansu

Si les ustensiles pour le thé sont nombreux, il n'en est pas de même pour les meubles dédiés au thé, que ce soit dans la sphère culturelle japonaise ou dans la sphère culturelle chinoise, qui sont relativement peu nombreux ... si peu nombreux en réalité, qu'on peut les compter sur les doigts d'une main.

Les meubles japonais

Cha-dana, Kazari-dana ou Fukuro-dana

Ce type de meuble remonterait au XIVème siècle et à pour origine de simples étagères droites. Ce meuble rappelle aussi les étagères fixes (Chigai-Dana) du Tokonoma des pièces de style Shoin.

On peut trouver ce type d'étagères en deux grandes déclinaisons. La première est assez simple dans sa structure et se compose généralement de deux ou trois étagères. Ce modèle relativement simple et de petite taille, parfois muni d'un tiroir ou de portes coulissantes, est utilisé pour la cérémonie du thé. On y pose généralement Shakutate et Mizusashi.

chadana
Photographie © Ebay.Inc
cha dana
Photographie © Ebay.Inc

fukurodana
Photographie © Chanoyu to wa
fukuro dana
Photographie © Chanoyu to wa

La deuxième déclinaison de ce type d'étagères a des dimensions plus conséquentes et ne sert pas pour le Chanoyu mais est placée dans la pièce de réception principale (Zashiki) ou dans des pièces d'usages plus restreints. On peut à la fois y poser des objets pour le thé, mais également des objets de décoration. Les espaces de rangement derrière des portes coulissantes et des tiroirs y sont plus nombreux, ce qui en fait également un meuble de stockage, au décor variable, plus ou moins chargé.

kazaridana
Photographie © Kazari + Ziguzagu
kazari dana
Photographie © Kazari + Ziguzagu

Cha-Dansu

cha dansu
Photographie © Schelma.com, Bruxelles

Intégralement destiné au thé, le Cha-Dansu ou Cha-Tansu apparait à la fin de la période Edo. Il ne s'agit au départ que d'un version plus petite des Mizuya-Dansu (les Tansu destinés à stocker ustensiles, céramiques et parfois denrées alimentaires destinés à la cuisine). Il est partiellement l'héritier des étagères fixes (Chigai-Dana) que l'on pouvait trouver dans certaines pièces de réception pourvues d'un Tokonoma. Le thé s'étant plus largement répandu avec la prospérité de l'ère Edo, ce type de Tansu est généralement placé dans la pièce principale de la maison (Zashiki) qui est aussi la pièce de réception. Le thé y devient un support de sociabilité ou un lien pour les rapports commerciaux ou administratifs.

meuble pour le thé
Photographie © Primitive. Living + Collecting, Chicago

A la fin de l'ère Meiji,apparaissent les Cha-Dansu munis de portes vitrées, les premières feuilles de verre étant distribuées au Japon par la Asahi Glass Company établie dans la Préfecture de Hyogo. L'usage du verre se répand à partir de cette date puis pendant l'ère Taisho.

tansu pour le thé
Photographie © Ebay.Inc

Alors que les Cha-dansu de l'ère Edo sont relativement sobres et ont généralement des étagères relativement simples car cachées, l'usage du verre voit se répandre l'usage des étagères décoratives décalées (Chigai-dana) que l'on trouve dans le Tokonoma, l'usage du verre permettant de montrer les céramiques de valeur du propriétaire du lieu.

Les meubles chinois

Sièges et tables à thé

Si les meubles japonais dédiés au thé sont peu nombreux, les meubles chinois le sont encore moins, le seul meuble réellement consacré au thé venant se placer entre deux sièges ou à côté de chaque personne si deux individus se font face.

table chinoise pour le thé

Ces tables sont pourvues d'un piètement entre leurs jambes et parfois d'une étagère intermédiaire. Ici aussi, le thé est un support de sociabilité ou un lien pour les rapports commerciaux ou administratifs et ces tables viennent s'insérer à hauteur d'appui.

table chinoise pour le thé

Les tables peuvent aussi servir de support pour une jardinière, un brûle-parfum ou un objet décoratif. Elles n'ont également qu'un rôle d'appoint pour les hôtes ayant droit de s'asseoir sur une chaise ou un fauteuil ...

Car en Chine, on ne s'assied pas n'importe où, et qui vous êtes hiérarchiquement va définir votre place et le type de siège sur lequel vous allez vous assoir. Ainsi, le maître de maison est généralement placé sur un lit de jour, banquette assez large, où il aura une petite table d'appoint pour le thé. Il s'agit de la place d'honneur, la plus importante, toujours située en face de l'entrée, au milieu du mur. Si l'on est assez important, on pourra venir s'y assoir à côté de lui, le lit de jour étant généralement assez long pour permettre à deux personnes de s'y asseoir côte à côte. Ensuite, plus on s'éloigne, plus son rang baisse, et l'on passe des fauteuils aux chaises puis aux tabourets ... jusqu'à rester debout, le cas échéant. Les invités placés à l'Est sont par ailleurs plus prestigieux que ceux placés à l'Ouest.

meuble chinois ancien

La forme du siège va également changer en fonction de votre statut. Les fauteuils au dossier en forme de fer-à-cheval sont destinés aux invités les plus prestigieux. Pour les autres formes de fauteuils ou de chaises, les hommes ont droit à un dossier haut et incurvé, plus confortable car il permet de laisser les épaules se relâcher tandis que les femmes ont droit à un dossier bas et rectiligne, qui oblige à garder les épaules droites et le torse légèrement bombé, pour les obliger à garder une pose bienséante.

meuble chinois ancien

Par ailleurs, se voir attribuer un banc ne signifie pas pour autant qu'il va falloir le partager avec d'autres, la place libre permettant, le cas échéant d'y poser des objets. Les tabourets, enfin, sont eux aussi composés pour permettre une hiérarchie en fonction de leur taille et de leur hauteur.

On le voit, le nombre de meubles destinés au thé, que ce soit en Chine ou au Japon sont donc plutôt limités et peuvent même ne pas être totalement dédiés au thé tant leurs usages peuvent être variables.

2 commentaires:

Georges Le Gastronome a dit…

C'est toujours un grand plaisir de lire tes articles si bien documentés et précis.
Et ce qui concerne la Corée est ce que tu as des infos? j'imagine que ca doit être assez proche du mobilier japonais?
Je ne connaissais pas du tout cet aspect du thé en Chine (les tables à thé / place où l'on peut s'asseoir etc).
Merci!

Tsubo N. a dit…

De rien !
Pour la Corée, c'est plutôt proche des meubles japonais de type cha-dansu vitré (comme le deuxième exemple qui provient de "Primitive. Living + Collecting"), mais c'est plutôt "récent" et d'influence japonaise(disons fin des années 1910 / début des années 1920, en lien avec l'annexion de la Corée). Il n'y a pas vraiment de meubles pour le thé en Corée et le mobilier y est encore plus limité qu'au Japon ou en Chine, à tel point que l'on pourrait même dire qu'il n'y a que 6 types dont découle tous les meubles coréens anciens : la boite, la petite table à manger, le bureau de Lettré, le coffre type Bandaji, le buffet et les étagères ouvertes.