Comment choisir un Chasen ? | DemysTEAfication

9 mars 2016

Comment choisir un Chasen ?

blog sur le thé

Questions redondantes, « Quel Chasen choisir ? » ou « Quelle qualité de Chasen choisir ? » ou encore « Comment choisir un Chasen ? », qui sont toutes liées à la même interrogation sous-jacente « Quelle somme mettre dans un Chasen ? », risquent toutes de trouver la même réponse, qui peut sembler fort étonnant au demeurant pour le néophyte en quête de renseignements, mais qui étonnera moins ceux qui utilisent cet instrument dédié au Matcha : « Peu importe ... ».

Peu importe en effet, car quel que soit le prix investi dans l'objet, le résultat sera le même au final, à savoir que le Chasen terminera par se casser, comme on peut le voir dans la photographie ci-dessous ... « Un Chasen cassé empêche-t-il de préparer le Matcha ? » ... Pas une seule seconde ... même avec des brins entiers en moins, il en reste généralement suffisamment pour réaliser la préparation. « On peut donc cesser la lecture ici ? » ... Oui, à condition de ne pas vouloir de réponse aux questions initiales ... car entre un Chasen qui tiendra deux utilisations et un Chasen qui en tiendra deux bonnes centaines, il y a un univers qui tient à la façon même de concevoir intellectuellement l'objet.

qualité de chasen

Pour les ustensiles au cœur de la cérémonie du Chanoyu, on trouve ainsi sans problème de nombreux ouvrages recensant les objets les plus anciens et les plus célèbres, et cela pour chaque ustensile sauf pour le Chasen. Pour une bonne et simple raison, à l'origine, le Chasen n'est pas destiné à resservir, c'est un consommable à usage unique qui ne sert donc qu'à une seule cérémonie du thé.

Ce n'en est pas moins un objet que l'on traite avec déférence et qui ne peut être fabriqué que par des artisans habilles et maîtres de leur art, ce dernier ne consistant pas au simple savoir-faire du maniement du couteau qui va permettre de tailler l'objet, mais qui commence à la sélection et à la préparation même du médium qui sera utilisé, à savoir le bambou.

Le premier geste consiste en effet à choisir un bambou d'une qualité suffisante, puis à préparer se bambou, c'est-à-dire à le laisser sécher suffisamment longtemps, et ce, de façon entièrement naturelle. On taille ensuite le bambou pour n'en conserver qu'une partie infime, la couche extérieure dure, le cœur du bambou, servant à la circulation de la sève, étant éliminé. Ainsi, la partie extérieure du bambou, très dure et très souple, est conservée, tandis que la partie interne de la paroi du bambou, qui est plus tendre mais plus rigide et qui casse plus facilement en cas de flexion est, elle, éliminée du moins en ce qui concerne la partie qui va servir à former les brins ...

fabriquer chasen

Pour les brins, on ne garde donc que la partie en vert sur la photographie ci-dessus, la parois entière du bambou étant par contre conservée pour la partie qui va servir à former le manche du Chasen. Ceci implique que le séchage soit fait à cœur, sinon la partie extérieure risque de craquer et cela signifie aussi que le séchage ait été réalisé progressivement, sinon c'est la partie interne qui va se fendre, entrainant également le fendage de la partie extérieure, à sa suite.

Si la dextérité de l'artisan qui va façonner les brins est importante, c'est aussi la qualité du bambou et la qualité du séchage séchage qui va faire qu'un Chasen va fendre plus ou moins vite. Cela est dû au fait que le façonnage des brins fragilise le corps du Chasen, créant comme des lignes de faille qui ne demandent qu'à se prolonger et à s'agrandir lorsque le séchage n'est pas parfait.

chasen fendu chasen cassé

Une ligne créée par le couteau de l'artisan, s'il elle rencontre une prédisposition proche ou dans son prolongement va donc créer au final une fente dans le manche du Chasen, cette fente n'étant pas forcément strictement linéaire ou commençant pour finalement ne pas s'élargir plus avant, comme on peut en voir des illustrations sur les photographies ci-dessus et ci-dessous.

Comment choisir un Chasen

Le bambou parfaitement séché sera plus résistant face à ces tensions qui résultent du processus de fabrication et n'offrira pas de faille à exploiter à ces tensions. Le bambou parfaitement séché nécessite un processus de dessiccation naturelle contrôlé et long, ce qui a un coût. Les nombreux Chasen à bas prix que l'on trouve un peu partout, notamment ceux fabriqués en Chine sont généralement accompagnés de petits sachets de gel de silice du fait que le processus de dessiccation a été accéléré artificiellement et que le bambou ainsi traité n'offre pas la même résistance ... voici donc un premier signe qui permet d'éliminer un Chasen ... mais n'oublions pas que le sachet peut être rapidement enlevé de son emballage ...

blog de thé d'un tea addict tea blog

Or donc comment déterminer quel Chasen sera plus résistant que l'autre et aura une durée de vie supérieure lorsque l'on ne peut, la plupart du temps pas le toucher car l'achat se fait via internet ... grâce à quelques petites astuces très simples ...

Nous laisserons ici de côté la forme du Chasen, Kazuho, Shin Kazuho, Rikyu, Kankyu-An, Yabunouchi-Ryu, Sekishu-Ryu, Enshu-Ryu, Uraku-Ryu, Souwa-Ryu, Souhen-Ryu, Tenmokudate, Chu-Araho, Nodate, Chabako, Hana, ..., la liste de noms est presque sans fin, ou du moins pas loin de la centaine, et les formes parfois très proches avec une variante que l'on pourrait considérer comme minime, comme la couleur de la ficelle qui sert à séparer les brins.

Nous laisserons également de côté la question du nombre de brins, qui dépend avant tout du type de préparation que l'on escompte faire, les Chasen à brins peu nombreux étant d'abord destinés au Koicha, car plus larges et donc plus solides, et les Chasen à brins plus nombreux étant théoriquement destinés à l'Usucha, car plus fins et donc plus fragiles.

Nous laisserons enfin de côté la couleur du bambou utilisé, Kuro-take, Susudake, Awatake ou Aodake, qui dépend de l'école de Chanoyu  qui va employer le Chasen et le cas échéant, de la période de l'année ...

Japan Traditional Crafts Aoyama Square

Comme il existe tout de même bon nombre de facteurs de Chasen au Japon, il peut donc être intéressant de se tourner vers les produits réalisés par un artisan sélectionné par le Kougeihin ou Association pour la promotion de l'artisanat traditionnel, qui sélectionne les artisans autorisés à porter leur label après un examen d'entrée et des contrôles pour s'assurer du respect d'un cahier des charges établi pour chaque type de produit.

Association pour la promotion de l'artisanat traditionnel du japon

Le but de cette association est de maintenir vivant l'artisanat japonais en aidant à sa promotion, mais aussi de continuer à faire vivre les techniques ancestrales. Pour ce faire, l'artisan sélectionné doit non seulement utiliser et respecter les anciennes techniques de fabrication, mais il doit également prendre un certain nombre d'apprentis afin de permettre la transmission de ces techniques. Ainsi, les produits pourvus de ce label sont généralement dans le "haut du panier" et de qualité.

L'absence de ce label ne signifie pas pour autant que le produit n'est pas de qualité, bon nombre de petites structures, voire d'artisans travaillant seuls ou se transmettant leur savoir de génération en génération, n'ayant pas les moyens de former des apprentis et ne pouvant de ce fait prétendre à être sélectionnés par le Kougeihin.

blog de thé

Le premier signe pour sélectionner un Chasen de qualité, c'est-à-dire qui offrira la tenue la plus durable dans le temps, c'est son emballage. En effet, les Chasen commercialisés dans un carton sont généralement de meilleur qualité que les Chasen vendus en boite plastique, tout d'abord parce que le carton permet une meilleure régulation hygrométrique, ensuite parce qu'un emballage carton représente un coût supplémentaire pour un fabricant. Les emballages plastiques étant nettement moins onéreux, on va donc y retrouver les Chasen produits en masse et à bas coût en Chine et ceux destinés à une utilisation courante.

Un Chasen en boite carton nécessite également un peu plus de manutention, ce qui constitue là encore un coût supplémentaire. Pour la mise sous boite plastique, on place le Chasen sur une rondelle-support de carton, on glisse ensuite le tout dans la boite. Pour la boite carton, il faut légèrement coller le pied du Chasen et le placer de façon à ce qu'il n'entre pas en contact avec les bords de la boite. 

astuces pour choisir son chasen

Un dernier élément qui peut permettre de cerner la qualité du Chasen contenu dans une boite en carton est la boite en carton elle-même, car entre le Chasen contenu dans la boite de gauche ci-dessous, où la marque de l'artisan est imprimée sur un fin papier qui est ensuite collé à la main, le type de Chasen étant ensuite lui aussi écrit à la main sur la boite et le Chasen contenu dans la boite de droite, entièrement imprimée, il y a un monde d'attentions et de sélection.

ustensiles du chanoyu

Après avoir épuisé bon nombre de Chasen, le constat est toujours le même, à savoir que même pour les productions labellisées, la tenue des Chasen commercialisés en boite carton est de loin supérieure et l'investissement supplémentaire que cela peut représenter sera vite amorti.

Kazuho chasen

Un autre trait de sélection d'un Chasen tient à la manufacturation de ses brins. D'une manière générale, les brins recourbés de "type" Kazuho sont plus fragiles que les types Shin, destinés à une utilisation plus formelle, aux brins droits, les brins étant plus affinés pour pouvoir former la boucle.

comment reconnaitre un chasen de qualité

Cela peut paraitre dommage car les Chasen pourvu de cette boucle son de prime abord plus jolis ? Oui et non, car ces boucles disparaissant après le premier ou le deuxième usage, mieux vaut ne pas trop s'y attacher ... impermanence des choses ...

L'emploi du Chasen, c'est-à-dire le geste réalisé par celui qui le tient, est également important, la propension à écraser le Chasen au fond du bol multipliant les chances de casser un brin ou plus exactement le sommet d'un brin.

Le dernier conseil, souvent sous-estimé, est utile pour garder le plus longtemps possible un Chasen. Après emploi, il convient ainsi de le rincer sous l'eau, brins tournés vers le bas, de le secouer légèrement, toujours tourné vers le bas pour éliminer l'excédent d'eau qui resterait présent sur les brins et pour finir, de le placer sur un ustensile destiné à le faire sécher en gardant sa forme, le Kusenaoshi, Kuse naoshi ou naoshi, parfois en bois, mais le plus souvent en céramique ou plus précisément en porcelaine. La couleur et la matière importe peu, le but de cet accessoire étant de tenir le Chasen vers le bas.

support pour chasen Kusenaoshi

Un fois bien sec, c'est-à-dire après au moins une journée passée sur le Kusenaoshi, on pourra replacer sans aucun problème le Chasen dans sa boite d'origine, qu'elle soit en plastique ou en carton, en prenant soin de laisser la boite en plastique ouverte encore un ou deux jours pour pouvoir la refermer sans souci.

teaaddict

Dernier conseil s'il en est, je dirais qu'il ne faut pas se limiter à l'achat d'un seul Chasen, mais qu'il faut au moins en acquérir deux si on a l'intention de se mettre "sérieusement" à la dégustation de Matcha, pour permettre une certaine rotation des ustensiles lors de leur emploi afin que ceux-ci aient le temps de sécher correctement. Cela prolongera leur durée de vie et ce sera l'occasion, le cas échéant, d'acheter deux Chasen de types différents.

5 commentaires:

Georges Le Gastronome a dit…

Whaou ! Quel article érudit ! Comment as tu trouvé toutes ces informations ? ouvrages en japonais j'imagine?

Tsubo N. a dit…

Surtout des années de casse et d'achats de Chasen divers et variés ;)

Georges Le Gastronome a dit…

Classe !
;)

Lancelot BOULET a dit…

Merci pour ces informations !
Je vais m'enpresser d'acheter un naoshi. Mon chasen, après une dizaine utilisations, a déjà commencé à se casser :/

Tsubo N. a dit…

Effectivement, c'est un petit accessoire assez facile à trouver notamment sur le net et sur les sites d'enchères en ligne, pas trop cher en général et relativement durable si c'est un modèle en porcelaine qui est choisi ( il existe aussi des modèles en bois mais c'est peut être moins pratique pour un usage fréquent car il y a toujours un risque de moisissure )