Musée Uragami | DemysTEAfication

23 octobre 2014

Musée Uragami

mingqi boeuf et char

Situé à trois pas de la mairie de la ville de Hagi, le Musée Uragami a été ouvert en 1996 et porte le nom de Mr Toshiro Uragami, dont la collection personnelle est présentée ici, et qui a souhaité donner à sa ville natale un musée d'envergure nationale destiné non pas seulement à montrer au public les œuvres du passé, mais aussi à promouvoir la céramique contemporaine.

Hagi Uragami Museum
Photographie © Hagi Uragami Museum

De construction résolument contemporaine, le bâtiment a été initialement conçu par Kenzo Tange, qui a également été l'architecte du Musée Départemental des Arts Asiatiques de Nice, de l'immeuble "Grand Écran" de la place d'Italie, de la banque de Shanghai ou du siège du gouvernement métropolitain de Tokyo. En 2010, un "pavillon" supplémentaire est ajouté pour accueillir plus spécifiquement les pièces de céramique contemporaine.

Musée Uragami de Hagi

L'ensemble forme un espace résolument ouvert sur l'extérieur, ce qui permet notamment d'exposer des sculptures monumentales dans les espaces clos extérieurs, mais qui entraine également le visiteur dans des espaces où règne la pénombre dans un constant jeu entre l'ombre et la lumière.

Hagi Uragami Museum
Photographie © Hagi Uragami Museum

La grande galerie du premier étage permet de donner une grande vitalité à cet espace en lui offrant la place de mettre en scène des expositions temporaires d'importance ou de faire tourner les collections dont l'exposition pose des problèmes de conservation du fait de leur fragilité, comme pour les estampes, par exemple.

Musée Uragami de Hagi
Photographie © Hagi Uragami Museum

Naturellement, comme souvent dans les musées privés, les photographies sont interdites, pour des questions de droits d'image, mais aussi de conservation. Ici, seuls quelques rares espaces et quelques œuvres peuvent être prises en photographie.

Hagi Uragami Museum Hagi Uragami Museum

Les collections actuelles sont d'ampleur et comptent 5200 estampes ou Ukiyo-e, 500 céramiques chinoises et coréennes, mais aussi quelques pièces venant des pays du golfe persique, et plus de 750 œuvres de céramique japonaise moderne ou contemporaine, avec une politique d'acquisition qui semble se poursuivre dans le domaine de la céramique japonaise contemporaine.

Hagi Uragami Museum
Porcelaine Coréenne, Dynastie Joseon. Photographie © Hagi Uragami Museum
Heterophony3
Akiyama Yo, Heterophony3, grès, 2007. Photographie © Hagi Uragami Museum
Hagi Uragami Museum
Katsushika Hokusai, Sept occupations de Jeunes femmes : La longue-vue.
 Photographie © Hagi Uragami Museum
Hagi Uragami Museum
Kitagawa Utamaro, Naniwa-ya Okita. Photographie © Hagi Uragami Museum
 
Hagi Uragami Museum
Miwa Jusetsu (Kyusetsu 11th), Chawan, 'Inochi-no-kaika', grès, céramique de Hagi de type Oni-hagi, 2003. Photographie © Hagi Uragami Museum

2 commentaires:

David a dit…

t'as pas cassé la vitrine pour ramener ce dernier bol ?

Tsubo Nicolas a dit…

J'aurais bien aimé mais non, j'étais déjà assez chargé ;)