Hagi Yaki : Cuisson au bois ou cuisson au gaz ? | DemysTEAfication

3 octobre 2014

Hagi Yaki : Cuisson au bois ou cuisson au gaz ?

céramique de Hagi ceramic Shibuya Deishi
Pièce Hagi cuite au gaz, réalisée par Shibuya Deishi

La céramique de style Hagi, bien que non réductible à une seule sorte de couverte, est toutefois caractérisée par une couverte de couleur blanche, assez crémeuse et relativement douce.

Cependant, au sein de cette couverte largement dominante dans le style de Hagi, une différence de taille mérite d'être soulignée : la cuisson traditionnelle au bois et les effets particuliers qu'elle engendre ...

Hagi cuisson au bois Hatao Yoshika

Céramique de Hagi cuisson traditionnelle Hatao Yoshika

Hatao Yoshika

La cuisson traditionnelle au bois des céramiques de Hagi se fait en four grimpant, que l'on appelle aussi " four dragon " ou encore noborigama. Ce type de cuisson au bois va produire des effets sur la couverte blanche, faisant passer celle-ci entre toutes les nuances allant du rose foncé au rose clair.

Les effets de couleur produits sont le résultat de l'exposition aux flammes et surtout de l'exposition aux retombées de cendres, qui viennent se mêler à la couverte pour lui donner ses couleurs si particulières. Les faces des pièces directement exposées, face au feu et aux courants d'air chargé de cendres seront donc plus foncés, certaines parties exposées ne seront cependant que partiellement touchées par les retombées de cendres, là encore en fonction des courants d'air chaud, mais aussi des pièces avoisinantes, qui vont jouer sur ces courants, laissant parfois des plages plus blanches au sein d'espaces fortement colorés par les retombées de cendres, comme l'illustrent bien les différentes photographies, ci-dessus et ci-dessous.

Chaque pièce qui va sortir du four à bois sera donc absolument unique, résultat d'un processus aléatoire et impossible à reproduire à l'identique, même s'il permet de jouer sur les effets produits selon le placement des la pièce dans le four.

Comme toujours, les deux types de cuisson permettent chacune un résultat particulier et chaque type ainsi produit a des charmes qui lui sont propres.

Hatao Yoshika et Shibuya Deishi
Deux Yunomi de style Hagi, celui de gauche réalisé par Hatao Yoshika et cuit dans un four à bois et celui de droite réalisé par Shibuya Deishi et cuit dans un four à gaz

2 commentaires:

maryse thibaud a dit…

Merci Tsubo pour ce post qui permet de mieux comprendre le travail du céramiste et de la complexité de l'émail en fusion avec les éléments, la matière. on peut, peut-être, ajouter également que selon la conduite de la cuisson au bois et selon le bois utilisé, alors, les cendres auront un effet différent sur l'émail et la pièce.
travail qui rend humble, après 5 j pleins de cuisson ds un four de 9m3 et 8 à 10 j d'attente pour le défournement !!

Tsubo Nicolas a dit…

De rien !
Sinon, en effet, j'ai oublié de préciser que selon l'essence de bois utilisé, le résultat variera ! Au passage, pour les céramiques de Hagi, il me semble que c'est exclusivement du pin qui est utilisé.