Yin Zhen Sauvage " Palais des Thés " | DemysTEAfication

23 mai 2014

Yin Zhen Sauvage " Palais des Thés "

Palais des thés
 
Ce thé blanc est vendu par le Palais des Thés au prix de 48 € les 100 grammes. On peut dire que son prix se situe dans la partie "haute" du prix moyen d'un thé blanc constitué de bourgeons. L'appellation "sauvage" laisse un peu perplexe au premier abord, car ce thé est en tout point semblable à un thé blanc de bourgeons de culture " normal " si ce n'est qu'il possède une odeur très légèrement fumée.

céramique de Hagi

La liqueur est beaucoup plus sombre que celle d'un thé blanc ordinaire, d'un jaune très limpide tirant vers l'orangé. Il s'en dégage un goût d'herbes sèches, de petites fleurs des champs et de fruits à chair blanche légèrement confits ainsi que de raisins blancs, peut être plus marqués que pour un thé blanc " ordinaire ", avec une pointe de poivre gris sur le tout qui persiste légèrement tout comme la note d'herbes sèches.

Palais des Thés

L'infusion est constituée de bourgeons, pas vraiment duveteux, de tailles diverses, même si les grands et gros bourgeons dominent de loin. L'ensemble est assez homogène car il n'y a presque pas de brisures et l'on pourra trouver également une ou deux très petites feuilles plus foncées.

Il en ressort un thé relativement complexe, au caractère plus marqué qu'un thé blanc de bourgeons " ordinaire ", même si on en retrouve les caractéristiques habituelles, et qui semble valoir son prix. Si l'on fait abstraction de cet aspect particulier, cela pourrait même faire un thé intéressant pour rentrer dans le monde du thé blanc, famille de thé qui déstabilise souvent ceux qui s'y essaient par son aspect trop éthéré, ce qui est loin d'être le cas ici.

4 commentaires:

Alain KERBRAT a dit…

Un bien beau test pour un thé qui semble intéressant

Tsubo Nicolas a dit…

Oui ! Comme quoi le Palais des Thés peut parfois réserver de bonnes surprises !

Alain KERBRAT a dit…

As tu essayé leur Jukro?

Tsubo Nicolas a dit…

Oui, "revue" d'ailleurs publiée sur ce blog ... il faut aller faire un tour dans la "théothèque" !