Bai Mao Hou "singe blanc" | DemysTEAfication

24 octobre 2013

Bai Mao Hou "singe blanc"

Singe blanc poilu

Ce Bai Mao Hou "singe blanc", originaire du Fujian, est vendu par le Palais des thés.

Mise à prix : 26 € les 100 grammes.

Bai Mao Hou "singe blanc"

Liqueur : D'un jaune très clair tirant légèrement sur l'orange, elle est un peu trouble.

Au nez : Cela sens l'herbe, la prairie, avec une note beurrée.

En bouche : Là encore, c'est relativement herbeux, tout en étant assez gras, avec une pointe d'orange amère très lointaine et une légère astringence qui reste en longueur en bouche.

Bai Mao Hou

palais des thés

Infusion : Pour tout dire, elle est très brouillonne et un peu décevante, car surtout constituée de petites brisures, et même s'il y a tout de même de beaux bourgeons bien entiers, ceux ci sont assez inégaux et parfois perchés au sommet d'une longue tige.

Au final : Nous avons là un thé assez moyen, qui offre un bouquet intéressant, mais trop mal charpenté pour prétendre à l'excellence, ruinant par là-même son rapport qualité/prix.

5 commentaires:

Sebastien M a dit…

Je salue ton acharnement.

Leaf a dit…

Pareil... C'est un thé blanc, je suppose ? (ou qui se veut blanc, c'est plutôt ça...)

Tsubo Nicolas a dit…

Merci ! Non, celui-là, c'est bien un thé vert ...

tikitwist a dit…

Bonjour, le bai mao hou primeur 2015 était vraiment très bon, très minéral et végétal voir un peu metalique. Par contre je viens de déguster le primeur 2016 et il est hélas bien en dessous. Comme quoi...

Tsubo N. a dit…

Bonjour,

c'est ce qui fait toute la richesse du thé nature : il n'est jamais égal d'une année sur l'autre à cause des conditions météorologiques ... en réalité, ce serait même relativement mauvais signe qu'un thé "pure origine" qui ne serait donc pas issus d'un montage reproduise les mêmes saveurs d'une année sur l'autre.

Après, le problème des grands comptoirs, c'est aussi la relative opacité de leurs sources d'approvisionnement : la plupart se fournissent pour partie chez de grands grossistes allemands ... et vendent donc parfois, sous un nom générique, des thés plus ou moins semblables mais de provenances différentes ...