Tetsuaki Nakao : Winter | DemysTEAfication

8 mars 2013

Tetsuaki Nakao : Winter

Galaxy glaze

Tetsuaki Nakao, est établi à Arita, dans la préfecture de Saga, vers l’extrême sud du Japon. Si Arita est un centre ancien de céramique japonaise, avec ses styles et ses codes traditionnels, Tetsuaki Nakao y a développé un style qui lui est propre : The Galaxy Glaze ... couverte galaxie ou plutôt couverte à étoiles.

couverte à cristallisations

Cette couverte tout à fait étonnante, inventée en Europe au XIXème siècle, n'a rien de traditionnel et pourrait se ranger dans la catégorie des émaux à lustre métallique et plus particulièrement à celle des émaux cristallins dans la catégorie précédente. Précision inutile, me direz-vous ? Eh bien non, comme souvent en matière de céramique, chaque détail a son importance ... qui explique par la suite les prix atteints par certaines pièces ...

Yunomi

Tout d'abord, le céramiste ne peut jamais maîtriser à coup sûr la cristallisation, qui est aléatoire par sa nature même ... une cristallisation partielle de la pièce pour former une couverte en galaxie - comme sur la première photographie - ne s'obtient donc pas forcément ... et toute la pièce peut ainsi être recouverte de cristallisations successives, produisant un effet contraire à celui désiré initialement.

Tetsuaki Nakao

Ensuite, pour compliquer un peu plus les choses, la couverte est réalisée en deux temps. Le potier réalise une première cuisson à une température de plus de 1350° Celsius pour réaliser une première couverte émaillée sur laquelle, une fois froide, on appliquera les éléments qui se cristalliseront lors d'une seconde cuisson, entre 1250 et 1300° Celsius ... inutile de dire que le fait de recuire des pièces déjà cuites et émaillées doit engendrer une casse non négligeable. Quoi qu'il en soit, tout ceci requiert naturellement une grande expertise technique qui ne s'apprend pas en un tournemain, les cristallisations étant très sensibles à la gestion de la température dans le four.

The Galaxy Glaze

Voilà pour la technique de cristallisation sortie en droite ligne du "manuel du parfait potier". La photographie ci-dessus illustre d'ailleurs parfaitement cette superposition de la cristallisation sur un émail vitrifié, avec une bonne épaisseur de la paroi du Yunomi.

Galaxy glaze

Mais il semble que Tetsuaki Nakao ait, en parallèle à ces réalisations "académiques", partiellement modifié cette technique en appliquant l'émail destiné à être cristallisé directement sur la pièce et en ne réalisant qu'une seule cuisson, mais directement à forte température, produisant par là un grès fortement vitrifié, ce dernier détail permettant de réaliser des pièces plus fines. Il en résulte une absence d'effet vitrifié au fond de la pièce ainsi réalisée, comme illustré sur la photographie ci-dessus.

The Galaxy Glaze

9 commentaires:

David a dit…

Magnifique et très instructif. Je reconnais là plusieurs pièces devant lesquelles j'ai bavé dans une boutique eBay bien connue... Cela dit, je ne me plains pas, l'une d'entre elle est justement entre le Japon et la France.

J'imagine que tu n'as pas que du style Winter dans ta collection ?

Philippe de Bordeaux filipek a dit…

Magnifique

Tsubo Nicolas a dit…

Tu imagines bien ;)

Sebastien M a dit…

Dis donc, tu es un grand fan de Nakao !
Très intéressant cet article, merci pour les précisions techniques. Où as-tu pêché toutes ces informations ?

Tsubo Nicolas a dit…

Grand fan je ne sais pas, mais c'est vrai que ses réalisations sont assez hypnotiques !

Pour les informations, ce n'est pas compliqué. Il existe ainsi divers manuels "techniques" et des "digest" de ceux-ci concernant les types de cuisson de la céramique et la constitution chimique des émaux et couvertes. Les températures de cuisson sont sensiblement les mêmes suivants certains types de céramique que l'on peut répartir en 3 grandes familles pour la céramique japonaise : porcelaine ( cuisson à la température la plus élevée ) - grès fortement vitrifié ( à cuisson un peu inférieure à la précédente ) - grès "courant" ( cuisson à une température encore un peu plus basse ) - Raku ( température de cuisson la plus basse ).

Voilà pour les connaissances techniques de base. Pour les glaçures / émaux / couvertes, c'est pareil, il existe même des "livres de recettes" avec dosages et temps de cuisson ...

Rajoutons à cela les souvenirs de lectures diverses et variées comme les catalogues d'exposition ou les livres d'Histoire de l'Art consacrés à la céramique ...

Mais savoir comment fonctionne un stylo-plume ne fait pas de vous un écrivain ... et la technique ce n'est que 50 % du chemin ...

les 50 % restant, les plus importants, viennent lorsque l'on peut comparer les pièces, semblables à première vue, mais tellement différentes vues de près. Les experts en œuvres d'art se forment ainsi : après la théorie, avant tout par la manipulation de pièces et leur comparaison ... cela permet de se "faire le coup d’œil" ...

Pour les pièces de Nakao, on voit tout de suite de nettes différences ( regarde bien la 5eme et la 6eme photo, avec les fonds de deux Yunomi ) ... la théorie, ensuite sert à éclairer les constatations ... et on comprend dès lors pourquoi certaines pièces se vendent plus de 150 euros et pourquoi d'autres se vendent aux alentours de 50 euros.

David a dit…

C'est vrai que je ne saisis pas toujours les différences de prix sur le site de Mago. Des fois oui, c'est flagrant, mais d'autres fois mon oeil est vraiment attiré par des tasses moins chères. Tant mieux me direz-vous...

En tout cas, le style Winter avec des nuances bleues est vraiment le plus joli. Malheureusement, il n'est jamais à 50€...

Tsubo Nicolas a dit…

C'est normal, vu que cela nécessite deux cuissons !

Harrissa Sunshine a dit…

C est quoi le site de Mago ?

super votre blog j'adore j'aimerai bien collaboré :)

Tsubo Nicolas a dit…

Merci pour votre commentaire !

Pour le site de Magokorodo, tous les détails là : http://the-et-ceramique.blogspot.fr/2012/03/magokorodo.html

Pour ce qui est de la collaboration, le principe du blog, du moins de celui-ci, étant une sorte de "journal" personnel je ne cherche donc pas de collaborateurs, mais pour ce qui est des échanges divers et variés, je conseille à tous le forum suivant : http://www.forumdesamateursdethe.fr