Galette " Terre de Ciel " " Gu Liu Shan - Six anciennes montagnes " Youle 2012 | DemysTEAfication

26 octobre 2012

Galette " Terre de Ciel " " Gu Liu Shan - Six anciennes montagnes " Youle 2012

terre de ciel

Voilà, je débute ici une "série" de six revues de galettes issues du même tong, celui des galettes de " Terre de Ciel " issues de " Gu Liu Shan - Six anciennes montagnes " ... et d'abord, celle de Youle. Depuis le temps que ces "revues" trainaient à l'état de brouillon, il était temps ... pour ceux qui ne se souviendraient plus de quoi je parle, un petit retour en arrière sera des plus utile ...

Comme je le disais il y a bien longtemps ( argh ... 5 mois déjà ), le prix du tong de 6 galettes de 100 grammes différentes est de 130 €, soit 21,67 € les 100 grammes ...

You Le

terre de ciel

Terre de Ciel

terre de ciel

Parlons un peu de la galette tout d'abord ...une fois sorties du tong, chacune porte clairement sa provenance, cela facilite les choses. En ce qui concerne la fabrication de la galette proprement dite, pas de doute, nous avons là une fabrication manuelle et une compression manuelle sous pierre, sans recourt à la machine et sans compression exagérée ... il en résulte que la séparation des feuilles se fait sans encombre et que le couteau à Pu Erh s'y enfonce comme dans du beurre ... mais passons aux choses sérieuses...

Puer

La liqueur est d'un beau jaune orangé, bien limpide. Au nez, c'est la traditionnelle odeur de cuir accompagné d'orange amère qui se dégage ... jusque là, rien de bien original ...

En bouche, les choses évoluent un peu, avec la présence de petites fleurs qui soulignent l'aspect orange amère qui domine ... mais cette amertume ne semble pas venir de l'orange elle-même, mais vient comme se greffer sur cette dernière sensation, l'amertume semblant plus venir d'une certaine verdeur que du fruit lui-même, ce qui fait un mélange assez difficile à décrire mais qui ne ressemble pas à l'orange amère "traditionnelle" quand celle-ci s'exprime dans un jeune Sheng ...

Puerh

Puer

Puerh

L'infusion, elle, est assez belle, composée de bourgeons accompagnés d'une ou de deux feuilles bien entières, de petites feuilles solitaires, mais également d'un assez grand nombre de bourgeons seuls.

On peut donc dire que nous avons la une galette de bonne facture et aux arômes assez complexes. C'est donc plutôt pas mal pour un début, même si l'évolution d'une galette dans le temps est toujours une chose hasardeuse ...

2 commentaires:

Romuald Theaceae a dit…

Belle expérience.
L'emballage est très beau, les feuilles de bonnes qualités, la liqueur semble respectable, il ne lui reste peut être plus que quelques années en cave...

Tsubo Nicolas a dit…

Oui, il est encore bien jeune, on pourrais même dire "nouveau né", mais il est moins amer que bien des Sheng âgé de quelques années de plus !