Puerh Impérial " Palais des Thés " | DemysTEAfication

23 mai 2012

Puerh Impérial " Palais des Thés "

pu erh cuit

Voici le dernier d'une série de Puerh Shu de période de soudure pour moi, vendu sous l’appellation " Puerh Impérial " au Palais des Thés pour le prix de 7,90 € les 100 grammes.

palais des thés

La liqueur est d'un joli brun tirant sur le roux et un peu trouble. Au nez, c'est le caramel et la réglisse qui dominent totalement la palette des odeurs et il n'y a pas à ce point de trace d'humus.

En bouche, une légère amertume se fait jour immédiatement. De façon inattendue, ce ne sont pas les saveurs de réglisse et de caramel qui dominent, mais les champignons de Paris, avec une bonne longueur en bouche par ailleurs. Il ne correspond cependant pas au type du Puerh Shu habituel, notamment du fait de l'absence même résiduelle d'un goût d'humus ou de sous-bois humide, ce qui le rend un peu "léger".

Palais des Thés

L'infusion est composée en très grande majorité de feuilles de tailles moyennes et de petits morceaux de feuilles brisées. Bien qu'il manque un peu de complexité et qu'il est un peu surprenant par certains aspects, ce thé est d'un rapport qualité prix tout à fait intéressant et pourrait faire un produit de consommation courante tout à fait correct pour ceux qui n'aiment pas le goût d'humus des Pu Erh cuits.

4 commentaires:

Thécat a dit…

Tsubo,

Quels sont les paramètres de ta préparation ?
Je vais tenté un ultime essai de ce thé dont le profil aromatique me déplait car je crois qu'il me reste un échantillon.
Annabelle

Henry Nicolas a dit…

Comme toujours, plusieurs types de "paramètres" dans mes préparations pour un article de "dégustation":

une infusion "longue" en grosse théière et en grosse quantité, suivant les spécifications recommandées par le site du revendeur lui-même ( voir le site du Palais des thés )

une infusion type Gong Fu Cha beaucoup plus forte ou je rempli ma petite théière pour Shu à moitié de feuilles sèches et ou je fais, après un rinçage ou deux suivant les cas, des infusions ultra courtes ( les 5 premières font généralement moins d'une seconde )

Le seul paramètre qui ne change pas, c'est la température de l'eau utilisée : 95°

Après, comme je le dis souvent, tout est une question de goût : ce n'est pas un Pu Erh exceptionnel car il manque de complexité, comme je l'ai indiqué, et il ne correspond pas tout à fait à ce que l'on peux attendre d'un Pu Erh cuit, comme je l'ai laissé entendre ... mais le fait que je n'en ferai pas ma tasse de thé ne signifie pas pour autant qu'il n'a pas quelques qualités et je pense en effet que tous ceux qui n'aiment pas le goût d'humus caractéristique des Pu Erh cuits devrait apprécier ce thé là.

Henry Nicolas a dit…

Il faut aussi penser à ne plus stocker en sachet hermétiques certains thés, et à aérer les autres un long moment avant la consommation, cela modifie les saveurs.

Tsubo Nicolas a dit…

Ensuite, avec le temps qui passe, je pense qu'il faut aussi prendre en compte le mode de vente ... je m'explique : les grands comptoirs ont un catalogue de thés "de base" que l'on retrouve d'une année sur l'autre sous les mêmes noms "génériques" : il y a fort à parier que bien que le nom de distribution soit le même, tout ne soit pas de la même récolte et peut être même pas du même fournisseur/grossiste ou du même producteur ... donc, d'un franchisé ou d'une boutique à l'autre, d'une année à l'autre et peut être même d'un mois à l'autre en fonction du débit, ce n'est peut être pas le même thé qui est vendu sous le même nom ... d'où des différences de qualité notables ...