Galette Pu Erh Shu Menghai " 7572 " millésime 2007 | DemysTEAfication

19 février 2012

Galette Pu Erh Shu Menghai " 7572 " millésime 2007

recette 7572

Voici en quelque sorte, la suite d'un article précédent. Peu de choses changent pour l'aspect général extérieur donc : la galette fait aussi 357 grammes, elle est aussi produite par la firme Menghai Tea Factory qui appartient au groupe Taetea, toujours dans le Xishuangbanna au Yunnan. La "recette" est la 7572, que l'on ne présente plus non plus, car elle est relativement connue. Elle est mise en vente au prix de 70 € par la boutique L'esprit du thé, là encore.

Galette Pu Erh Shu Menghai 7572

pu erh cuit

Galette Pu Erh Shu Menghai 7572

Les photographies parlent d'elles-mêmes et on ne peut faire que les mêmes constatations que précédemment : protection par une certaine standardisation, par un pliage de l'emballage spécifique, par l'indication de la date d'emballage, par l'apposition d'un logo sécurisé avec bande holographique insérée dans le papier et encres visiblement différentes, dont une partie doit vraisemblablement changer de couleur sous un éclairage ultra-violet pour laisser apparaître une marque quelconque pour prouver l'authenticité de la galette ( je suppose, ici aussi ). Là encore, l'ouverture entraîne la détérioration du papier d'emballage et de l'étiquette de protection. De la même manière, le Nei Fei est lui aussi pourvu de sa bande holographique et de ses encres différentes qui doivent certainement réagir différemment aux ultra-violets.

Galette Pu Erh Shu Menghai 7572

pu er shu

Il est certain que tout ceci peut toujours se contrefaire de façon plus ou moins aisée, mais il faut admettre qu'il faut tout de même être relativement motivé pour ne pas oublier un détail et arriver au même niveau. De plus, tout ceci engendrerait des coûts supplémentaires qui ne seraient pas rentables pour un millésime récent.

Si un soin extrême à été mis dans l'emballage de la galette, son pressage lui, par contre, a été un peu plus "bâclé" et compressée à la chaine ( le trou central, formé par la boule du surplus de tissu qui contient le thé au pressage, n'est pas au centre, n'est pas rond et est de profondeur irrégulière, signe d'une grande hâte dans la mise sous presse ). La compression elle-même est assez forte et il est difficile de détacher de petits blocs, qui restent encore eux-mêmes très compacts, après un rinçage et deux infusions.

thé cuit

thé pu er

Au nez, si les odeurs d'humus sont bien présentes, comme de coutume, on sent aussi le miel et les fruits, ce qui est, il faut le dire, prometteur.  La liqueur est, elle, d'un beau rouge-brun sombre.

En bouche, l'humus est accompagné d'une pointe d'amertume qui disparaît rapidement pour laisser la place à une note fugace d'amandes et de champignons de Paris. Assurément, l'ensemble est assez complexe pour un Pu Erh cuit.

recette 7572

L'infusion comprend cependant peu de brindilles contrairement à l'usage, bien que j'ai pu y trouver un morceau d'écorce issu du tronc.

Galette Pu Erh

La très grande majorité de l'infusion est, de plus, formée de feuilles de taille moyenne relativement morcellées, un peu enroulées sur elles-mêmes et qui se désagrègent si on essaie de les déplier.

Pu Erh Shu

La recette 7572 de la Menghai n'est peut être pas à la hauteur de sa légende, ou ne l'est plus, mais elle ne se situe pas néanmoins dans les plus mauvais Pu Erh, de mon point de vue. Quoi qu'il en soit, elle voit malgré tout ses prix passer du simple au double entre un millésime 2009 et millésime 2007 ( "inflation" inférieure à celle que connaît le Pu Erh Sheng sur la même période cependant ) ... preuve que les légendes ont la vie dure et soutiennent encore les prix, le cas échéant.

26 commentaires:

edp a dit…

Je n'y connais pas grand chose mais les gens semblent penser que les galettes Menghai post 2003-2004 sont très inférieures aux autres, certains plaçant même le déclin dans la décennie 90.

Dans les cuits Menghai, je pense que mieux vaut prendre les produits de l'année et attendre un peu, ou carrément taper dans le bien stabilisé. J'avais testé celle des 80' vendue par Chineseteashop. Même avec son nouveau prix que je trouve un peu élevé, je trouve qu'elle vaut plus le coup qu'un millésime mi 2000 à 70€.

Tsubo a dit…

D'après ce que j'ai pu en voir, de l'avis général, le déclin commence après 1996 ( privatisation intégrale de la Menghai Tea Factory ), pour d'autres, cela commence après le rachat par The Bowin Company ( 2004 ) ou surtout par la transformation en Taetea Group ( 2006, je crois ) et l'adoption d'une nouvelle politique commerciale ...

citral a dit…

Mouais enfin cette galette, toujours de 2007, vaut 25€ chez the dragon tea house par ex. ça en fait un rapport qualité / prix correct, on ne crachera pas dessus.

A 70€ c'est clairement du vol, un montant que rien ne peut justifier. 40€ seraient encore passé pour l'effort import, service local en boutique etc.

Sinon les haiwan de ces années sont plutôt mieux pour un prix équivalent.

Tsubo Nicolas a dit…

Alors comment dire … The Dragon Tea House, que ce soit sous sa version Ebay ou directement en ligne sur leur site, c’est très bien pour le matériel, verre, bateau à thé, porcelaine, … j’ai déjà acheté chez eux et je le ferai encore par la suite, du moins dans cette catégorie …

... Par contre, en ce qui concerne le thé, c’est autre chose …

Ici, par exemple, leur galette « 7572 » est clairement une contrefaçon … et grossière en plus :

Tout d’abord, le Nei Fei est fort opportunément caché par les feuilles. La petite partie que l’on peut voir montre cependant que la bande anti-contrefaçon est absente … le Nei Fei n’est donc pas une étiquette d’origine de chez Menghai … la présence d’une bande anti-contrefaçon n’est pas la preuve absolue qu’une galette est vraie … sont absence, par contre, est la preuve absolue qu’elle est fausse …

Ensuite, l’encrage rouge de l’emballage est clairement plus clair, donc d’une impression de moindre qualité … là encore, cela ne va pas dans le sens d’un produit issu de la firme d’origine …

Enfin, malgré les multiples photographies visibles de la galette, prise sous tous les angles ou presque, aucune ne présente l’étiquette qui sert à fermer l’emballage de la galette … or cette étiquette est également, comme le Nei Fei, munie d’une bande anti-contrefaçon … la mettre en avant serait donc un argument commercial favorable au vendeur … or ce n’est pas fait, c’est même évité …

Il faut savoir que les galettes des grandes firmes font l’objet de véritables catalogues et donnent lieu à publication « d’albums de famille » dans lesquels chaque caractéristique de fabrication est illustrée pour chaque galette, pour chaque version et pour chaque année !

Un bon faussaire ne peut donc ignorer que les galettes de chez Menghai et d’autres grandes firmes font l’objet de mesures destinées à contrer la copie ... Ici, elles sont clairement ignorées, preuve que le faussaire ne cherche peut être même pas à tromper l’amateur averti, mais preuve indiscutable qu’il ne s’agit pas d’une galette « 7572 » originale.

Le prix, enfin, est une dernière preuve que la galette de chez The Dragon Tea House ne peut être une galette originale : jamais une galette de 2007 ne sera vendue même prix que le millésime de l’année en cours, si elles sont vraiment de la même marque et de la même « recette » : Le stockage, le vieillissement et la raréfaction due à la consommation font que chaque année, les galettes des années passées voient leur prix augmenter … c’est également ce processus qui explique une partie du mécanisme de spéculation que l’on peut rencontrer sur le Puerh et sur les marques ayant une bonne réputation.

Pour ce qui est du prix, à 70 €, cette galette, une vraie galette, se trouve dans les prix du marché … un rapide tour sur un site de confiance comme Yunnan Sourcing, qui est établi en Chine et qui prospecte et envoie ses produits directement de là-bas, et qu’on ne peut pas accuser de pratiquer des marges excessives , permet ainsi de trouver un Sheng Menghai 2008 recette « 7542 » pour 63 $ hors frais de port, ce qui, rendu en France pour un vendeur doit bien donner, avec taxes et charges, un prix allant de 70 à 80 €, ce qui correspond au prix que j’ai payé pour un « 7542 » de 2007 également présenté sur ce blog.

Pour finir mon propos, je dirais que cela illustre un problème récurrent : la nécessité d’acheter son thé dans des boutiques en lesquelles on peut avoir confiance … en effet, à quoi bon payer un prix certes plancher pour un produit que l’on aurait pas acheté si l’on avait su d’où il provenait réellement ? Vouloir chercher le meilleur prix, c’est une bonne chose, c’est ce que chacun essaie d’atteindre … mais penser que la même galette peut se vendre soit pour une poignée de clous chez l’un soit au prix de l’once d’or chez l’autre est par contre illusoire.

citral a dit…

Ah oui là c'est flagrant... bon j'ai eu chez eux une 7578 (Haiwan) de 2007 à 29€, c'est la même que chez Yunnan Sourcing qui la vend 24$ donc je ne me suis pas posé de question.

Ca me semble être le bon prix pour un produit, certes de qualité, mais somme tout très grand public et pressé en quantités astronomiques, j'aurais pas payé 70€ pour ça mais bon.

Comme on dit en anglais, YMMV

Tsubo Nicolas a dit…

Le problème avec les boutiques ebay, c’est la confiance limitée que l’on peut leur accorder … surtout pour vous renseigner … pas que les thés soient tous forcément mauvais, mais car il y a tout de même un risque non négligeable de se faire fourguer de la cochonnerie, qui sera bien du thé dans le meilleur des cas, qui n’en sera pas dans le pire … ou encore des mélanges plus ou moins artistiquement réalisés, partie thé, partie herbes diverses … dans une version encore moins cher, il y a le site Taobao, copie chinoise d’ebay, où les vendeurs ne font même pas la moitié de la marge que fait The Dragon Tea House … c’est ce que TwoDog2, bloggeur anglais a appelé la « Taobao Tea roulette » (http://www.twodogteablog.com/2012/11/14/taobao-tea-roulette-2010-naka/ ) …

Il vaut donc mieux acheter chez Yunnan Sourcing que chez Dragon Tea House, du moins pour le thé … Yunnan Sourcing ne cache pas la couleur et vend de plus des échantillons de 25 grammes de chaque thé qu’il propose et ça ne sera pas plus cher que sur Ebay … dès lors, pourquoi mettre de côté une certaine sécurité et jouer à la roulette russe, au sens propre du terme : un petit coup d’œil ici : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/produits-frelates-chinois-la-serie-noire-continue_163203.html et encore, cet état des lieux s’arrête en 2008 … on y a donc pas listé les canapés bas prix qui brûlent la peau, le fil électrique en fer teinté cuivre qui cause des incendies ou le lait frelaté qui a causé la mort de nourrissons …

Pour le prix, je dirais que tout est relatif … Ainsi, pourquoi une bouteille de Château Petrus 2012 se vend aux alentours de 1500 € la bouteille, alors que La Fleur Petrus, second vin de Château Petrus est vendu aux alentours de 120 euros ? Tout simplement parce que ce n’est pas le même produit, quoi qu’on en dise … Certes, la spéculation sur le nom joue forcément, comme ici, mais « être semblable », ce n’est pas « être identique » … ici, le prix est celui du vieillissement et de la raréfaction du produit … selon la loi de l’offre et de la demande …

Enfin, prenons un exemple simple, d’une boisson populaire ( digression au passage, les galettes ne sont peut-être pas si grand public et pas si pressées en quantités astronomiques, mais c’est une autre histoire qui mériterait un large développement ) : le Coca-Cola : 0,82 € / litre en bouteille de 2 litres, prix Leclerc au 29 octobre 2013 … et dont personne ne dira que c’est un prix excessif ou trop cher … si je les prends en pack de canettes métalliques de 6 fois 33 cl, je passe à 1,34 € / litre, toujours prix Leclerc, même date.

Le prix au gramme pour la présente galette est de 0.19 € … il me faut 4 à 7 grammes ( là, tout dépends des goûts ) pour faire au moins 1 litre de thé voire plus dans la majorité des cas … ce qui fait entre 0.76 € / litre et 1.33 € / litre … donc moins cher que le Coca-Cola …

citral a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous hein, maintenant que j'ai vu une contrefaçon chez eux je ne commanderai plus jamais de thé dans cette boutique, comment savoir maintenant si d'autres ne sont pas des contrefaçons "mieux faites" ?

Il faut faire très attention, on peut tout à fait s'empoisonner avec des mauvais thés (ou mal stockés) et je ne parle pas des théières poreuses premier prix... là on est dans le super dangereux.

Il est idéal ainsi d'avoir confiance dans sa source, et mieux de pouvoir toucher, voir, sentir sur place, et cela vaut bien une bonne marge surtout que la boutique a des frais que les vendeurs internet n'ont pas forcément.

Je pensais la 7572 un produit peu recherché car très commun mais finalement ce cake vaut bien dans les 50€ dans les boutiques sérieuses donc 70€ est un prix correct je retire ce que j'ai dit. Est-ce justifié ? A mon sens non. Peut-on trouver mieux ou équivalent pour moins cher ? C'est sûr. Mais ce n'est pas du vol, c'est la loi de l'offre et de la demande.

Bonne journée

Tsubo Nicolas a dit…

Eh non, malheureusement … pour les Puerh Shu, la 7572 est « légendaire », tout comme la 7542 l’est pour les Puerh Sheng … après voilà, l’expérience est faite, je ne dis pas que je la retenterais … du moins pas dans les millésimes post-2000’s …

Pour ce qui est des contrefaçons, il y en est des quasi indécelables (http://the-et-ceramique.blogspot.fr/2012/12/la-contrefacon-dans-le-the.html ) … si le vendeur n’a pas l’honnêteté de le dire d’emblée, vous ne pouvez vous en douter !

Bon cheminement sur la « voie du thé » et merci pour vos commentaires … au passage, je vous invite à aller faire un tour sur le forum des amateurs de thé (www.forumdesamateursdethe.fr ) et a vous y inscrire !

teaddict a dit…

Je suis assez étonné des commentaires a propos de Dragon tea House qui semble jouir d'une sérieuse réputation trois ans aprés le dernier commentaire sur ce blog. J'ai commandé certains pu erh chez eux et je n'ai jamais rencontré le moindre problème. Hormis le très sérieux Yunnan Sourcing, DTH me semble devenu le site le plus fiable des dernieres années. Par contre les prix ont explosé et continuent à grimper au fil des semaines. La gamme est pourtant basique: ils proposent les recettes classiques des grandes usines a thé chinoises; certes il s'agit parfois de galettes un peu vieilles, mais meme les productions de l'année sont bien plus onéreuses qu'autrefois. Business ou amélioration de la qualité des thés employés pour leurs préparations? Faites moi rever et dites moi que la seconde préparation est la bonne...

Tsubo Nicolas a dit…

Non, la "situation" n'a pas changé chez Dragon Tea House, ils commercialisent toujours des faux notoires dans les puerhs, quel que soit le prix ( http://www.dragonteahouse.biz/0532-menghai-dayi-pu-erh-tea-cake-2011-357g-ripe/ ou http://www.dragonteahouse.biz/0532-menghai-dayi-pu-erh-2007-200g-ripe/ ou encore, par exemple, http://www.dragonteahouse.biz/0532-menghai-dayi-pu-erh-2008-357g-ripe/ ) ... et vraisemblablement d'autres thés, même verts, doivent également être des faux ... ce n'est donc toujours pas un vendeur que l'on peut considérer comme sérieux, et les remarques faites sont toujours d'actualité ...

Le gros problème, c'est que la majorité des consommateurs ne savent pas faire la différence entre un faux et une copie, même de base ... or les vendeurs ne sont pas toujours de bonne foi et en profitent ... après, le thé acheté n'est peut être pas forcément mauvais ou peut être "à votre goût", mais çà n'en reste pas moins une copie vendue comme originale ... donc au mieux le signe d'un manque notable de connaissance de la part du vendeur, au pire une bonne vieille escroquerie ...

Donc, Dragon Tea House, c'est parfait pour ceux qui cherchent des ustensiles "de base" à des prix abordables, mais pour le reste, la présence de copies bas de gamme est rédhibitoire ... il y a assez de bons vendeurs sérieux pour ne pas avoir recours à ce genre de guignol ...

Pour les prix, la demande en Chine même progresse chaque année car de plus en plus de chinois peuvent se payer ces thés auparavant trop chers pour eux, de plus la valeur de la devise chinoise augmente et donc le taux de change devient moins favorable pour les consommateurs occidentaux ... se rajoute à cela la spéculation sur les prix et d'autres facteurs ... les prix n'ont donc pas fini de monter ...

teaddict a dit…

Vous avez peut étre raison. Au pire mieux vaut choisir une bonne copie qu'un mauvais faux? Bref les délais de livraisons étant très longs je ne commande plus de thés chez DTH. Quels sites recommandez vouz? J'aime Yunnan Sourcing ( Meme si je ne comprends pas grand chose a leur façon de calculer les frais de ports qui me paraissent d'ailleurs plutot élevés) Thécalin qui propose une gamme très limitée mais de bonne qualité, China Chao Dao pour les pu erh sheng.
Mais j'évite a tout prix Royal Tea Bay qui m'a fourgué recemment un faux Memorial Commemoration Shu pu erh qui empestait le produit chimique ( de la colle a mon avis). Sinon des sites comme Steepster disent beaucoup de bien de Berryleb King Tea que je n'est jamais essayé. D'autres suggestions?

teaddict a dit…

je suis allé sur le site amateursdethé.fr que vous recommandez. Suis très étonné. Les bloggeurs semblent se livrer a des gueguerres digne de collégiens voulant a tout prix etre ami avec Olivier (est ce le prenom exact?), qui est le gourou de la secte.Autant aller sur teachat ou steepster, bien plus tolérant et actif; l'approche du monde des thés par les français me semble lamentable. Qu'est ce donc que ce dédain pour les pu erh shu? Ce n'est pas du thé? Ah bon? Alors pourquoi tenir un blog? Pour le plaisir de critiquer les usines qui en fabriquent? les sites qui en vendent? les millions ( en Asie) de personnes qui en boivent? Les français auraient ils le monopole du bon gout en matiere de thé? Et pourquoi ne pas creer un thé parfait puisqu'il serait au gout des français? Ouvrez vous a la culture des autres et acceptez que votre gout n'est que relatif, acquis, culturel. Un peu de sérieux les enfants.

Tsubo Nicolas a dit…

Je ne pense pas que Berryleb King Tea vaille beaucoup mieux que Dragon Tea House ... un rapide coup d’œil et 3 fausses galettes repérées ... c'est le problème des boutiques ebay, çà n'a pas beaucoup plus de valeur que ce que l'on peut trouver sur taobao.com même si c'est revendu plus cher ... autres suggestions que Yunnan sourcing ? www.postcardteas.com ou https://www.essenceoftea.com/ ou http://www.puerh.fr/ ou http://hojotea.com/indexe.html sont parmi les plus notables et les plus sérieux même si pas forcément les moins chers ...

Pour ce qui est du forum des amateurs de thé, c'est un forum, justement, pas un blog, les conversations sont donc parfois décousues, et donc il n'y a pas que des informations pures et dures, mais il y a aussi des discussions plus légères, des discussions entre gens qui se connaissent depuis longtemps et/ou qui se rencontrent même en réel pour des dégustations ... une partie des conversations sont donc des "private jokes", comme il peut y en avoir sur d'autres forums ... raison pour laquelle il faut peut être lire plus avant divers sujet et ne pas se cantonner à un seul grand "topic" ... Olivier ne jouit pas, à mon avis d'un statut particulier, certaines de ses idées ayant été parfois âprement discutées ...

çà reste le seul forum de langue française vivant sur le sujet ... pour ce qui est de steepster, c'est surtout réservé aux thés parfumés et il n'y a aucune réelle organisation par sujet, le but étant avant tout, il me semble, de proposer thés et coupons de réductions pour acheter du thé ... teachat est intéressant, mais je mettrais un bémol sur la tolérance, ayant déjà vu pas mal de questions valables ostracisées et leurs auteurs moqués car ne rentrant pas dans le cadre ou remettant en cause la parole de certains membres en particulier sur le sujet des Yixing ...

teaddict a dit…

Le fait que steepster soit reservé aux thés parfumés est une légende. J'y vais très fréquemment et j'apprécie les commentaires des internautes notamment aux sujets des pu er shu. C'est vrai, c'est un site peu organisé mais il faut s'en servir comme d'un outil qui permet de se faire une première idée sur un thé précis (s'il y est référencé).
Les adresses que vous proposez font partie des sites référencés parmi les plus chers du web. La confiance doit elle être proportionnelle aux prix? 40 000 ventes chez Dragon tea House impliqueraient selon cette logique que 40 000 personnes se soient faites bernées, n'y connaissent rien en thés , et boivent d'horribles lavasses en les trouvant délicieuses...Je n'ai pas d'interet a faire l'éloge de DTH c'est un site que je n'aime pas particulierement. Mais on n'a peut etre pas toujours l'envie de ne boire que des thés d'exceptions. Le plaisir se trouve dans la tasse, pas dans le prix payé pour telle ou telle galette.
Je préfererais toujours les sites en anglais aux sites français. Les gens y sont bien plus ouverts et tolérants et ne pratiquent pas ou peu cette espèce de snobisme insupportable des amateurs éclairés auto proclamés.
Je ne comprends pas non plus cette obsession de la fausse galette. J'adore le pu erh shu mais je ne veux pas passé ma vie a me demander si la galette que j'ai achetée est vraie ou fausse. Cela fait simplement partie des règles du jeu et bien malin celui qui ne s'y fera pas prendre. C'est une sorte de schizophrénie: ces obsédés de la fausse galette ont à la fois très envie d'acheter des thés sur le web tout en éprouvant pour ces mêmes thés une extrème méfiance.Je ne comprends pas. Il faudrait leur dire que le risque zéro n'existe pas et qu'il ne s'agit que de thé.
Généraliser pour dire que toutes les galettes vendues par les magasins ebay sont de fausses galettes est absurde. Qu'il y ait des galettes fausses c'est certain; que les galettes ebay soient toutes de moins bonne qualité que celles vendues plus chères dans d'autres e- boutiques reste à démontrer. Le plaisir n'est pas quantifiable à l'argent dépensé, le meilleur thé est celui que vous aimez.

edp a dit…

Sur les quatre sites recommandés par Nicolas, certains m'ont déjà vendu des faux notoires. Comme quoi, c'est visiblement complexe cette question de faux ... Personnellement je n'achète plus chez DTH depuis belle lurette, mais à leurs débuts j'avais acheté quelques thés (sans doute faux) mais plus que corrects.

teaddict a dit…

je ne pense pas qu'il y ait tant de faux chez DTH. J'ai fouillé divers topics à ce sujet sur teachat, les internautes sont unanimes la qualité est bonne dans l'ensemble mais la confiance s'est amoindrie depuis l'affaire des fausses galettes 7572 en 2012 (ou 2014?). Quant a la qualité il s'agit surtout de daily drinker, des pu erh destinés à un usage quotidien mais dont le coût me semble parfois élevés.
Quant à la composition ( tant décriée) des galettes deux écoles s'affrontent: certains privilégient les grandes marques (dayi, mengku) dont ils vantent la maitrise ancienne du procédé de fabrication (notamment la fermentation des shou), d'autres préfèrent les petits producteurs dont les procédés de fabrication seraient plus douteux mais dont la matière première serait de meilleure qualité.
Je ne pense qu'il faille se dire que sur les sites ebay tous les thés soient faux ou copiés. Cela me parait aberrant. J'ai recu récemment de DTH un Dayi HonG YUn 2008 tout à fait acceptable, que j'infuse 8 fois à chaque session. Pas mal pour un 'faux' non? Alors ne soyons pas parano, le mieux c'est peut être de se renseigner un maximum, d'user de bon sens en choisissant, et de prendre quelques risques (bien minimes) en achetant. Bon cheminement sur la voie du thé!

Tsubo Nicolas a dit…

Tout n'y est certainement pas faux, mais pourquoi ebay serait-il moins sujet aux faux que Taobao où ceux-ci pullulent littéralement ?

Le problème c'est qu'il y a deux sortes de faux : ceux qui sont réellement du thé et qui utilisent l'étiquette d'une grande marque pour vendre leurs produits plus facilement ou plus cher ... et le reste ... il suffit de lire les rapports des douanes tant européennes qu'américaines ... petit florilège de substances relevées par les services cités : plumbago, indigofera, Illicium anisatum Linn, bleu de prusse, curcuma, sels de cuivre, feuilles de thé déjà utilisées et recyclées, amidon, sable, argile, poudre de thé, colorants, huile de patchouli, huile de vetiver, huile de gingembre, ... en résumé : herbes diverses, herbes non comestibles, plastiques coloriés et déchiquetés, foin, produits chimiques toxiques ...

Chacun verra midi à sa porte, mais il vaut peut être mieux dépenser un peu plus pour un produit de qualité que de jouer à la roulette russe pour économiser deux ou trois euros ? Pour les faussaires, le thé est un moyen de gagner de l'argent facile comme un autre et la Chine est coutumière de ce genre de scandales : http://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_du_lait_frelat%C3%A9_en_2008

teaddict a dit…

Avec de telles références je me demande pourquoi et comment vous osez encore acheter vos thés en Chine. Excusez moi, mais boire du thé doit vous être une angoisse insoutenable. Cela le serait pour moi si j'étais à votre place.A qui oserait- on accorder sa confiance après de telles lectures (les rapports des douanes)? Y était il précisé que les thés incriminés n'étaient vendus que sur ebay? Tout vous semble-t-il donc à ce point suspect? Excusez moi mais je ne comprends pas votre démarche.

teaddict a dit…

Je viens de lire vos autres posts sur les thés verts chinois, les oolongs et autres. Vous semblez achetez 80% de vos thés au Palais des Thés pour ensuite... les dénigrer allégrement. Rien ne semble trouver grace à vos yeux que les thés à plus de 200 euros les 100gr (Master lin's Mi Hua Xiang de chez postcards). Sinon tout à un gout de thé Lipton selon vous. Quelle humilité!Les commentaires sur les pu erh sheng sont impayables ( peut on être certain qu'une véritable galette sheng soit véritablement vraie????) De qui se moque-t-on? Ajouter à cela une phobie permanente sur la pureté des produits chinois et un postulat selon lequel beaucoup d'argent dépensé pourrait garantir cette pureté. Selon moi vous n'êtes pas un amoureux du thé mais vous aimez vous faire mousser en proposant des thés hors de prix. Un conseil : buvez du café.

Tsubo Nicolas a dit…

Ah, nous y voilà … je me demandais justement quand allaient arriver les diatribes et les attaques personnelles, seules choses que savent distribuer les personnes de votre espèce qui ne cherchent qu’une confirmation béate de leurs pratiques d’achat et qui n’ont pas d’autres arguments que d’ânonner sans fin les mêmes choses, espérant pouvoir ainsi, bien naïvement, convaincre les autres qu’ils détiennent la vérité absolue … j’en avais déjà eu un aperçu plus haut, avec l’accusation classique de snobisme, typique des gens qui n’ont rien à dire, pensant montrer ainsi leur supériorité alors qu’ils ne font que se rabaisser tout seuls …

Au risque de me répéter, non, boire du thé n’est pas une angoisse pour moi, ne cherchant pas à faire l’économie de quelques centimes … la qualité se paie toujours … libre à vous de chercher la bonne affaire systématique mais inutile de venir chercher une caution ici … ma pratique du thé ne remontant pas à la date de création de ce blog j’ai, fut un temps, également recherché la bonne affaire et en suis revenu, constatant que cette pratique me faisait perdre plus d’argent qu’autre chose …

Pour ce qui est du rythme de mes publications, des titres de mes articles et des sujets sur lesquels ils portent, j’en suis encore le maître, mais peut-être devriez-vous vous les lire réellement, cela vous permettrait peut-être de revoir vos statistiques car vous semblez avoir mis de côté un bon nombre de fournisseurs pour arriver à de tels chiffres …

Maintenant, peut-être, vu vos connaissances incommensurables sur le sujet, devriez-vous ouvrir votre propre blog et illuminer le monde par votre science et votre humilité ? Après tout vous avez tout le temps qu’il vous faut pour ce faire, vu que vous venez perdre votre temps si précieux ici, à lire un si pitoyable ouvrage et à attendre que l’ignare que je suis vous réponde, non ?

Un dernier conseil toutefois : jetez votre ordinateur et ouvrez un livre, çà vous changera …

Lu Yu a dit…

Bonjour, comment vous contacter pour les thés que vous vendez ?

Tsubo Nicolas a dit…

Bonjour, désolé, mais je ne vends rien et ne fournis pas non plus d'échantillons. Les "revues" faites et publiées sur ce blog de thé n'ont pour but que d'en garder une trace et éventuellement d'ouvrir sur un échange constructif ...

Lu Yu a dit…

Comme teadict disait que vous proposiez, je croyais que c'était de la vente de thé. Avez vous des adresses à conseiller alors ?

Tsubo Nicolas a dit…

A priori, aucune adresse de plus à conseiller que celles déjà données un peu partout sur ce blog de thé ou sur d'autres blogs de thé que vous trouverez dans différents billets ou dans la barre des lectures à droite !

Sinon, il faut toujours faire un tri dans les commentaires quels qu'ils soient car vous trouverez beaucoup de personnages du genre de "teaddict" (sic) sur le net : ils ont goûtés tous les thés de la terre mais ne boivent désormais plus que des thés passables, savent tout sur la Chine mieux que ceux qui y résident depuis des années mais ne semblent pas connaitre les bases culturelles les plus évidentes, ont fait des études mirifiques mais ne font pas une phrase sans y mettre au moins une faute d'orthographe ou de grammaire, ont tout lu mais ne sont pas capables d'assimiler les informations situées dans une dizaine de lignes, sont capables de détecter 10000 senteurs dans la plus petite tasse de thé mais sont incapables d'en restituer une seule, ..., tout çà bien sûr sans prouver quoi que ce soit de leurs affirmations, par "goût du secret" bien sûr, surtout pas parce que cela révèlerait leur ignorance ... bref, une "Créature merveilleuse, lutin du folklore scandinave, habitant des montagnes ou des forêts" ...

Thery Jacques a dit…

Trop drôle ce teaddict qui pleure sur de soi-disant insultes faites au Shu parce que c'est bu par des millions de gens et qui lance buveur de café comme insulte comme si ce n'était pas aussi une boisson bue par des millions de gens ... quel pauvre c

Signé : Un buveur de thé et de café

Tsubo N. a dit…

Donc autant laisser courir, non ?